Validation des Acquis pas l'Experience (VAE)

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est le terme le plus employé pour nommer le moyen de faire reconnaître les compétences acquises au cours de son parcours professionnel. Instituée par décret en 2002, cette procédure permet aux professionnels qui n’ont pas passé le diplôme correspondant à leur activité professionnelle exercée pendant au moins un an d’obtenir une certification. Objectif : le salarié veut obtenir un diplôme en VAE sans devoir reprendre ses études.

Validation des Acquis Professionnels (VAP)

La validation des acquis professionnels (VAP) est en fait antérieure à la VAE puisque cette procédure est en place depuis le décret de 1985. Cette certification s’adresse aux personnes qui souhaitent reprendre leurs études dans l’enseignement supérieur, mais qui n’ont pas les diplômes nécessaires. La VAP est une sorte de laissez-passer, une autorisation d’inscription à l’université par exemple, obtenu grâce à la valorisation de l’expérience professionnelle.

Validation des Etudes Supérieures

La validation des études supérieures (VES) permet de faire valoir ses compétences et ses connaissances acquises lors d’études suivies non seulement à l’étranger, mais également en France dans le but d’obtenir un titre ou un diplôme issu de l’enseignement supérieur. Il peut donc s’agir d’une licence / bachelor, d’un master / mba ou d’autres titres.

Evaluation

Après acceptation du dossier de VAE, le candidat se présente devant un jury. Celui-ci est composé de plusieurs membres, dont 25 % au minimum sont issus de la sphère professionnelle. En fonction de la certification visée par le candidat, l’épreuve peut revêtir plusieurs aspects. Il peut s’agit d’un simple entretien permettant de sonder les acquis du demandeur. 

 

*Kelformation